Blog Lisez les dernieres nouvelles

La pensée de l'altruisme

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un Bodhicitta développe la pensée altruiste.

L'un des derniers grands maîtres d'expression sanskrite s'appelle Shantideva, il jouit aussi d'une considération particulière dans le bouddhisme tibétain. Il a écrit le Bodhicharyavatara une œuvre capitale de la tradition bouddhiste indo-tibétaine.

Dans le chapitre III on peut y lire:

« Puissé-je être

Pour les malades

Le remède, le médecin et l'infirmier

Jusqu'à la disparition des maladies ! (III, 8)

 

En donnant, toute la douleur sera transcendée,

Et mon esprit réalisera l'au-delà des peines ;

Mieux vaut offrir à présent aux êtres

Ce dont, pareillement, je devrai me défaire à l'heure de la mort (III, 12).

 

Je livre ce corps

Au bon plaisir de tous

Qu'ils en usent à leur convenance,

Le tuant, l'injuriant ou le frappant (III, 13).

 

Si une pensée de colère ou de foi

Surgit chez ceux qui me rencontrent,

Que cela me serve perpétuellement

De cause pour la réalisation de tous leurs souhaits ! (III, 16)

 

Que ceux qui m'insultent,

Me nuisent

Ou me raillent

Aient toute la fortune d'accéder à l'éveil ! (III, 17)

 

Puissé-je être le protecteur des abandonnés,

Le guide de ceux qui cheminent,

La barque, le navire et le pont

Pour ceux qui désirent traverser les eaux ! (III, 18)2. »

Shantideva vers 685-763

Cette ouvrage prouve le lien très fort entre la pensée Madhyamaka qui porte sur la vacuité, Śūnyatā, de tous les phénomènes et la pensée altruiste de l'idéal du Bodhisattva.

Rechercher dans le site

Créez votre propre Yoga événement!

C'est gratuit et facile @YogaHolyDays

Une plate-forme géniale et incomparable pour toutes les pratiques corporelles, mentales et spirituelles!

C'est gratuit !